A La Une

jeudi 26 janvier 2012

A propos du sable de Fontainebleau

Bonjour,


Bon, entre deux ou trois trucs professionnels très prenants, je trouve un peu de temps pour vous prépare quelques articles. En attendant, je voulais vous faire partager un excellent article de mon ami Jipé que je cite très souvent ici.


Source : internet
Attention Danger !
Bien que connaissant assez bien la forêt, j'ai appris beaucoup de choses sur son blog, véritable manuel d'histoire et de leçon de choses. Le sable de Fontainebleau s'exporte dans le monde entier car sa pureté est remarquable (jusqu'à 99,9%) !


Son article d'hier est un petit chef d'oeuvre sur l'exploitation du sable de Fontainebleau... J'y reviendrai certainement ainsi que sur les carrières de grès mais en attendant, je n'hésite pas une seconde à vous faire partager son billet.


Tout y est : géologie, histoire, et même, défense de la nature ! Mais, je le rappelle, les sablières et autres carrières sont des sites (le plus souvent privés) qui peuvent se révéler très dangereux. Donc soyez prudent et dites où vous allez.


Que dire, si ce n'est que certaines communes comme Maisse, Milly, la Ferté ou Larchant ont vu leurs paysages en partie façonné par ces exploitations. 
Ainsi, le territoire de Larchant, l’un des plus vastes du canton de la Chapelle-la-Reine, couvre 2 930 ha dont 1 131 ha de bois (358 ha ouverts au public), 1 646 ha d’espace agricole, 87 ha de carrières et sablières (en 1990), 48 ha d’habitat et 17 ha d’eau ! Les plus vieilles de ces sablières, une fois rendues à la nature, constituent d'importants refuges pour la biodiversité et sont souvent classées en ZNIEFF.  Il s’agit de milieux particuliers, xérophiles, de colonisation. On y recense 161 espèces végétales, dont 2 très rares, 3 espèces rares et 7 espèces assez rares. Le site de la Roche au Diable est également riche, puisqu’on y recense 336 espèces, dont 3 espèces protégées (une au niveau national et 2 au niveau régional), 9 espèces très rares et 12 espèces rares.

En effet, on dénombrait sur le territoire de la commune 586 plantes vasculaires en l’an 2000 (soit 32 % de la flore vasculaire régionale). Mais, suite à l’évolution du climat et du paysage, 150 espèces notées avant 2000 n’ont pas été revues. Ces espèces non revues sont, en quasi-totalité, d’intérêt patrimonial. Beaucoup sont protégées, très rares, voire considérées disparues de la région Ile-de-France. Ainsi, toujours à Larchant, outre sa forêt, on compte 8 ZNIEFF de type I, qui sont : le « Marais de Larchant », la « Grotte de la Roche au Diable », la « Carrière souterraine de Larchant », le « Moulin à Vent », les « Pentes du Marchais », les « Sablières du Mont Blanc », le « Rocher de la Dame Jouanne » et les « Sablières de Bonnevault ».


Sablière à La Ferté Alais




Concernant les photos prises dans les souterrains, ne me demandez pas leurs localisations, je ne la donne pas ! Certains grimpeurs les connaissent bien et je les prie de conserver secrètes leurs entrées. C'est le meilleur moyen pour les préserver des dégradations et, en cette période de l'année, ces galeries sont le refuge de nombreuses chauve-souris (protégées).






Allez, bonne lecture et à très bientôt...


http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-fontainebleau-sable-et-carrieres-0633-97035369.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour, vous pouvez commenter librement sous reserve de respecter les personnes et le droit. Vos commentaires seront publiés après contrôle sous votre responsabilité. Merci. En cas de difficulté, voir FAQ BleauG